bandeau-mediatheque2

Informations
Tél. fixe : 05.57.80.81.78
Adresse :

Rue du 8 Mai 1945
33530 Bassens ‎

Plan d'accès

Horaires
Mar : 15h00-18h00
Mer : 10h00-12h00 / 14h00-18h00
Jeu : 17h00-18h00
Ven : 10h00-14h00 / 15h00-18h00
Sam : 09h30-12h00 / 13h30-16h30

Catalogue

Aide

Panier

  Aucune notice dans le panier
Vous êtes ici: Accueil

Médiathèque municipale François Mitterrand

Ateliers d'Initiation Informatique

Envoyer Imprimer

IMG 18441

Retrouvez les ateliers d'initiation à l'informatique proposés par la médiathèque dans le menu agenda ou en cliquant ici

 

Jeudi 24 octobre - 18h30 - médiathèque

Envoyer Imprimer

Conference Histoire de lart 24.10.19

Thierry TUBORG. – Ne plus écrire, tome 1. – Les éditions relatives, 2019.

Envoyer Imprimer

OPAC Détail de notice

Habitué des romans noirs et des autobiographies, Thierry Tuborg nous livre ici une autofiction autour des affres de l’écriture.

Avec son humour parfois grinçant et son style bien particulier, il nous invite à découvrir la difficulté du métier d’écrivain à travers une histoire d’amour très rock and roll.

A lire en montant le volume de la sono.

 

Sylvie

Habitué des romans noirs et des autobiographies, Thierry Tuborg nous livre ici une autofiction autour des affres de l’écriture.

Avec son humour parfois grinçant et son style bien particulier, il nous invite à découvrir la difficulté du métier d’écrivain à travers une histoire d’amour très rock and roll.

A lire en montant le volume de la sono.

Sylvie

Taylor Jenkins Reid, Daisy Jones & The Six, traduit par Typhaine Ducelier, éditions Charleston, 2019.

Envoyer Imprimer

OPAC Détail de notice

Ce roman passionnant, qui a rencontré un succès phénoménal aux États-Unis,  nous relate l’ascension fulgurante d’un des plus grands groupes de rock de l’Amérique des années soixante-dix, et révèle les circonstances précises dans lesquelles l’aventure a brutalement pris fin (circonstances jusqu’alors inexpliquées). Cette fiction, originale dans sa narration traitée sous la forme d’interviewes successives des différents protagonistes quarante années plus tard, peut faire penser à ce que l’on connait de certaines figures du rock business de cette même période, avec quelques clichés, inévitables et pas forcément déplaisants après tout. Ceux qui connaissent Stevie Nicks du groupe Fleetwood Mac ne pourront s’empêcher de faire quelquefois le parallèle. L’auteure, Taylor Jenkins Reid, a réservé au lecteur deux ou trois surprises à mesure que l’on approche du dénouement.

J’ai pleuré à la fin.

 Thierry T.